English
 
Kabocha ou courge japonaise
Kabocha ou courge japonaise
Pour en savoir plus
Autres Noms

 Cucurbita maxima

Anglais : Kabocha ou Japanese Squash

Autre nom : potiron vert

 

La peau du kabocha est d’un vert bleuté mais peut revêtir aussi une robe blanche, grise, noire, rouge, voire orangée, dans les mêmes tons que sa chair qui est toujours d'un bel oranger vif.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser le kabocha appelé courge japonaise possède 2 origines :
- le kaboka asiatique moins sucré mais possédant plus de jus
- le kabocha occidental beaucoup plus sucré et contenant moins de jus. C'est celui que les Japonais préfèrent pour faire des gâteaux et autres desserts.

Lorsqu'il est cuit, la chair est sèche avec une texture beurrée. C'est la raison pour laquelle on peut utiliser la butternut comme substitut ou utiliser les recettes de butternut pour apprêter le kabocha. Son goût légèrement sucré s'apparente à celui de la patate douce et de la citrouille.

Un peu d'histoire

Comme toutes les courges, le potiron est né en Amérique du Sud, plus précisément dans les Andes. Introduit en Europe par les navigateurs de l'époque de Christophe Colomb, peu après 1492, il reprend son périple un demi-siècle plus tard, plus précisément en 1541 alors que les navigateurs introduisent le potiron au Japon. Transformé par les agriculteurs, il revient en Europe sous le nom de Kabocha, le cultivar japonais.

 
Recettes

Recherche
Rechercher dans le site
Trouver
 
Recherche avancée >
Inscrivez-vous gratuitement et recevez notre infolettre offcielle
S'inscrire
 
Inscrivez vous à notre flux RSS:
Recevez des mises à jour automatiques dans votre lecteur de nouvelles.
 
S'inscrire