English
 
Saveurs des Bahamas
Saveurs des Bahamas
Pour en savoir plus
 

 

Balade gourmande

Avec sept cents îles s'étendant sur deux cent cinquante mille kilomètres carrés, les Bahamas forment un archipel que les brochures touristiques qualifient à l'unisson de paradisiaque. Des terres à fleur de lagon, des villes version coloniale aux jolies maisons de bois pastel... La mer, omniprésente, déverse sur la table poissons et crustacés qui font l'ordinaire de la famille bahaméenne. Les épices et l'huile de coco accompagnent avec délice toutes ces spécialités culinaires aux saveurs pimentées.

L'ingrédient le plus emblématique est sans doute le lambi ou conque (conch, prononcé "konk" ici) sous toutes ses formes, en soupe, beignet, ragoût …

Le "conch chowder"
Ce délicieux potage dans un bouillon légèrement tomaté associe de manière originale conques (lambi) et viande de porc, longuement rissolés avec des légumes et des herbes.

La "conch salad" (salade de conques ou lambi)
La salade de lambi est absolument divine et garantie sans matière grasse : le lambi cru est coupé en petits dés et mélangé à des tomates, des poivrons verts, avec un jus de citron, du sel et du poivre, façon ceviche.

    Conque (lambi) émiettée (Cracked Conch)

    Burger de conque (lambi)

Le mérou ou "Grouper", est cuisiné de multiples façons et souvent accompagné du traditionnel "Peas'n'Rice". La langouste se laisse griller sauf durant la période avril-juillet où leur pêche est interdite.

    Rouleaux de printemps au homard

    Mérou sauté à la crème aigre
    Coral Sands, Harbour Island, Bahamas

L'autre grand favori de la gastronomie bahaméenne est le pois pigeon (pigeon pea), un cousin de la lentille. Ce n'est d'ailleurs pas une excentricité: toutes les îles des Caraïbes sont sous sa coupe. Le plat sumommé à Cuba "les chrétiens et les maures", (Moros Y Cristianos) un mélange de riz blanc et de haricot noir, est aussi très populaire aux Bahamas. C'est un peu comme les pommes de terre en France: à partir de cette base, chaque ménagère improvise des variations.

    Le "Peas'n'Rice"
    Légume de base des premiers bahaméens. Aujourd'hui incontournable, ce plat se compose d'oignons, de céleri, de tomates, de riz et de pois pigeon. Le tout est divinement épicé et assaisonné.

Les soupes aux pois sont aussi très nombreuses. Les deux classiques sont La soupe aux pois avec des boulettes de boeuf salé et celle avec du jambon.

Les poissons bouillis ou mijotés sont généralement servis avec le "Peas'n'Rice", parfois arrosés d'une épaisse sauce brune, la fameuse gravy.

Parmi les spécialités du pays, on notera aussi le grits, un gruau de maïs venu tout droit du Sud américain - on le sert volontiers au brunch du dimanche avec du poisson fraîchement pêché à l'aube.

Les bananes plantains sont un autre accompagnement typique de la région. La soupe de plantain au curry est un délice.

    Soupe de plantain au curry
Parlant de soupe, on ne peut passer sous silence le souse (prononcer sowse). Les seuls ingrédients sont de l'eau, du jus de citron vert, du céleri, des oignons, des poivrons et de la viande ( poulet, langue de mouton, pieds de porc ou queue de boeuf) sans aucun liant.

En dessert, le Johnny cake est un incontournable, un gâteau de type quatre-quarts aromatisé à la muscade qui tient bien au corps. Son nom dériverait en fait de journey cake, littéralement gâteau de voyage. Mais essayez le guava duff, un pudding à la goyave arrosé d'une sauce au rhum, au beurre et à la goyave.

    Le "Johnny Cake"

    Îles flottantes, sauce à la goyave

Partir aux îles, c'est l'occasion ou jamais de se rassasier de fruits gorgés de soleil qui surprennent par leurs saveurs exotiques : la tomate d'Abaco, la goyave, la noix de coco, la mangue, le fruit de la passion, la pomme surette, la sapotille, la mangue...Le clou des Bahamas est l'ananas d'Eleuthera, petit et sucré. Chaque année, un Festival a lieu en son honneur.

Goûter les Bahamas, s'est se laisser séduire par la cuisine antillaise où pointe parfois l'influence du Sud américain. Quel plaisir de grignoter des plats typiques dans de petites gargotes de fortune, sous les paillotes le long des plages.

Le Rhum est très prisé, tous les degrés sont acceptés, de 40° à 80°. La coutume locale veut que le Rhum se déguste une fois le soleil couché. À siroter tranquillement...

Quelques douceurs à déguster impérativement :
Les boissons locales sont à base de rhum. La liqueur locale, le Nassau Royal, est servie généralement seule ou dans le café.

le Gombay Smash
rhum et rhum de coco, Galliano, jus d'ananas et jus d'orange

le Bahama Mama
rhum et rhum de coco, jus de citron vert, d'orange et d'ananas, grenadine

le Junkanoo Punch
À déguster durant le festival du même nom

le Fruit Punch
Sans alcool, à déguster pour se rafraîchir

le Yellow Bird
rhum blanc, brandy, liqueur de banane, jus d'orange

la Kalik, bière blonde bahaméenne, très légère, brassée sur place

les Punchs et autres Daiquiris aux multiples saveurs.

.........
Photo: Serveur dans les jardins du Graycliff Hotel

 
Recherche
Rechercher dans le site
Trouver
 
Recherche avancée >
Inscrivez-vous gratuitement et recevez notre infolettre offcielle
S'inscrire
 
Inscrivez vous à notre flux RSS:
Recevez des mises à jour automatiques dans votre lecteur de nouvelles.
 
S'inscrire