English
 
Saveurs de la République Dominicaine
Saveurs de la République Dominicaine
Pour en savoir plus
 

Balade gourmande
La cuisine de la République dominicaine est un brassage culturel où se mélangent les influences taïnos, créoles, européennes et africaines dans une explosion de goûts riches en couleurs, condiments et saveurs. C'est avant tout une cuisine simple et nourrissante, peu épicée.
 
Grâce à son micro-climat, la République Dominicaine produit tout ce que la table peut offrir et maintient une position honorable dans la production du rhum, du cacao et du café.
 
Côté viande, on utilise surtout la chèvre et le cabri en ragoût - chivo guisado (viande de cabri marinée dans un mélange d'herbes, de citron vert et de rhum). Ici, les chèvres ont un goût exquis, particulier, car elles broutent tous les jours de l'origan sauvage. Point n'est besoin de l'assaisonner ! On trouve aussi du bœuf (res) et du porc (cerdo).  

Saveurs de la République Dominicaine 1

Si les Dominicains privilégient les longs mijotages, ils adorent aussi la friture, comme les pastelitos (petits chaussons farcis au boeuf, au poulet, au fromage...), les platanos ( bananes plantain), les tostones (bananes plantain vertes) qu'on sert communément au repas du midi - soit le déjeuner traditionnel  connu sous le nom de "LA BANDERA" (le drapeau) composé de riz blanc, de haricots rouges (habichuelas) et de viande.
 
Du côté de la mer les crevettes, principalement pêchées dans la baie de Samana sont succulentes. Le crabe, la langouste sont dispendieux et souvent réservés aux touristes. Sur l'étal des poissons se côtoient daurade, thon, marlin, colin, tazar...        

Les soupes sont préparées dans les foyers les plus pauvres et constituent un repas unique, c'est l'asopao, soupe de riz accompagnée de poulet, de poisson ou de légumes.

Saveurs de la République Dominicaine 2

 Le plat national est le Sancocho. un ragoût traditionnel dérivé du cocido espagnol. Chaque région a sa façon de le préparer mais le plus spectaculaire est le Sancocho Prieto de 7 Carnes ou Sancocho aux 7 viandes.

Sillonnez les routes du pays
Saveurs de la République Dominicaine 3

 Vous pourrez découvrir les chicharones, couenne de porc marinée dans du jus d'oranges amères et cuite dans sa propre graisse. Arrêtez-vous dans un pica pollo, déguster un poulet frit à la mode locale servi avec des platanos. Les Paradas ou restaurants routiers que l'on trouve sur tous les grands axes vous servent en quelques minutes un bon repas local à consommer sur place dans une ambiance souvent bruyante et colorée. Commandez le modongo (ragoût de tripes relevé de zestes de citron vert). On peut également se faire servir un poisson accompagné de diverses sauces à base d'ail et de citron ou à la ''criolla'' (poivre & tomates) qui sera toujours servi avec du riz.

Essayez les spécialités locales : les poissons de Samana ''con coco'' (à base de crème de noix de coco), le chivo de Azua (plat à base de chèvre de la région d'Azua, et le chivo liniero (plat à base de chèvre au nord-ouest du pays).

"Locrio" ou Riz dominicain
Saveurs de la République Dominicaine 4

 C'est le cordon, pourrait-on dire qui relie la République Dominicaine à la mère patrie. Remontons le fil de l'histoire. 1492 - Pensant avoir atteint les Indes, Christophe Colomb débarque sur l'île, qu'il baptise la Isla Española, devenue Hispaniola. A l'époque de la Conquête, les femmes espagnoles venues s'y établir voulurent recréer la célèbre paëlla mais faute de plusieurs éléments, elles furent obligées de l'adapter aux produits locaux, de la recréer en quelque sorte afin d'établir la base du Locrio. Ici, point de safran - le riz est coloré au rocou (Achiote ou annatto). C'est le plat le plus versatile de la cuisine dominicaine parce qu'on peut, avec juste une poignée de riz, lui donner mille adaptations.

Le "casabe", pain rond et plat à la farine de manioc et les " catibias " , friture de farine de manioc farcie à la viande sont les seuls héritages des Indiens Tainos ("peuple ami" dans leur langue) dont on note la présence sur l'île dès le VIIIe siècle. Peuple pacifique, aux techniques agricoles développées, les Taínos cultivaient le manioc, la patate douce, le haricot, la courgette, l'arachide et l'ananas.

Saveurs de la République Dominicaine 5

Le Johnny Cakes et le Mangú, un héritage gastronomique des immigrants des îles sous le vent et des îles du vent, font partie de l’alimentation quotidienne des habitants de la République Dominicaine. Le mangú, une purée de bananes vertes bouillies, est un plat populaire pour le petit déjeuner. Quant au Johnny cake, c'est un dessert incontournable. C'est un genre de quatre-quarts aromatisé à la muscade qui tient bien au corps. Son nom dériverait en fait de "Journey Cake", littéralement gâteau de voyage. C'est ainsi que les premiers colons l'appelaient car il constituait leur unique plat lorsqu'ils partaient pêcher en mer.

Ici, les desserts sont très sucrés, confectionnés à partir de sucre et de lait concentré, aux goûts variés (noix de coco, papaye, banane, ananas, corossol, gingembre) sous forme de flancs, puddings, crèmes... On trouve des fruits tropicaux en grande quantité (repris dans les desserts) tout au long de l'année, mais également d'autres variétés très différentes en altitude (cerises, prunes et fraises au centre du pays).

Saveurs de la République Dominicaine 6

La bière est omniprésente avec la ''Presidente'' mais le fleuron de la boisson dominicaine demeure le rhum. Trois marques, les trois B, se partagent le marché : Brugal (la plus populaire), Barcelo (la plus appréciée, peut-être) et Bermudez (la plus distinguée). En ce qui concerne les cocktails, ils ne font pas partie de la culture locale. Le meilleur cocktail, et le plus simple, c'est l'équivalent du ti punch antillais: un peu de rhum brun sur un mélange de sucre de canne et de citron vert. Si vous voulez vivre à la mode dominicaine, commandez un servicio de ron dans un colmado (épicerie-buvette), un bar ou une discothèque : on vous apportera les ingrédients pour que vous dosiez vous même votre cocktail.

Sachez qu'ici, la Brugal, curieusement, sponsorise les panneaux de signalisation routiers...!

 
..........

Nous tenons à remercier Aude et Olivier Guilmain d'Eva Luna à Las Terrenas pour leur précieuse collaboration

Photos (Sancocho, Bandera) - Ministre du tourisme de la République Dominicaine
Photos (Locrio, Pica pollo) - http://www.turismosantodomingo.com/
Photo (Mangu) - http://www.dominicancooking.com

Recherche
Rechercher dans le site
Trouver
 
Recherche avancée >
Inscrivez-vous gratuitement et recevez notre infolettre offcielle
S'inscrire
 
Inscrivez vous à notre flux RSS:
Recevez des mises à jour automatiques dans votre lecteur de nouvelles.
 
S'inscrire